ATOUT RISK MANAGER N°33

ATOUT RISK MANAGER N°33 I ÉTÉ 2022 63 Actualités de l’Amrae - Congrès de la Risk management society (Rims) « Cela manque de grands discours engagés en séances plénières qui élèveraient le débat et seraient source d’inspiration pour la communauté internationale de l’assurance et du risque », poursuit-elle. Le fonds, c’est ce qui pèche un peu au Rims, «sauf aux événements Industry Practice de certains courtiers où l’on creuse vraiment les sujets spécifiques à certaines industries et notamment les sciences de la vie», adoucit-elle. Le niveau scientifique n’est pas de haut vol, confiait déjà en 2019 Anne Piot d’Abzac, directrice de la gouvernance et des risques chez Ipsen Pharma, et vice-présidente de l’Amrae. « Un côté plus scolaire et plus ennuyeux que les Rencontres de Deauville qui rebondissent souvent sur l’actualité et savent reboucler les programmes pour s’y adapter », lui fait aujourd’hui écho Florence Mahoux-Boivin. Ce côté très cadré et très marketé a sans doute pour explication le profil des participants : « Le Rims est un "incentive" ou un outil de formation pour les équipes risques des entreprises, courtiers et assureurs américains », explique l’ habituée du congrès américain du risk management. Autrement dit, être invité à y aller, c’est une récompense professionnelle mais tous les participants n’ont pas la séniorité ni le même parcours de formation. « Quand on va aux Rims, il faut bien étudier le programme des ateliers et savoir qui intervient avant de s’inscrire », conseille Cyril Lelarge, directeur des assurance de Sanofi, en vieux loup du Rims. Exotisme « C’est assez exotique, les profils sont très atypiques », relate François Beaume qui a croisé « des risk managers d’églises, de petites collectivités locales ou d’administrations publiques qui en France ne savent peut-être même pas que le métier existe... Des exposants atypiques aussi : du spécialiste de la restauration de sites post-sinistres aux fabricants de machines pour les troubles musculo-squelettiques », rapporte-t-il. Le format du Rims est varié : plénières, ateliers, et corners au cours desquels se succèdent toutes les demi-heures des dizaines d’intervenants, devant une centaine de participants. C’est dans ce cadre que François Beaume a présenté la version anglaise du panorama des SIGR réalisé par l’Amrae avec EY. Les contenus sont relayés en direct sur l’application du congrès, avec les ressources documentaires en PDF. « L’appli du Rims est exemplaire, c’est un outil efficace de partage de contenus et d’échanges, relate François Beaume. L’Amrae a déjà lancé des travaux pour améliorer son appli en ce sens », dit-il. L’appli du Rims est exemplaire, c’est un outil efficace de partage de contenus et d’échange. Show à la française pour la présentation de la 14e édition du panorama des SIGR avec le tout nouvel outil interactif de sélection.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTkzNjg=