ATOUT RISK MANAGER N°33

ATOUT RISK MANAGER N°33 I ÉTÉ 2022 37 Dossier - Maîtriser les risques hydrogène et batteries au lithium-ion grands projets techniques de prévention mais également en tenant compte des nombreuses mesures déjà en place. » Concrètement, « c’est un dialogue permanent avec les pompiers, les commissions de sécurité, les municipalités, les courtiers et assureurs afin d’anticiper tous les scenarii », décrit-il. « À ce jour, les exigences et connaissances techniques nécessitent de réétudier les moyens de préventions courants : par exemple, le sprinklage sur sa durée et sa puissance de projection, les infrastructures par la révision des places, des accès aux pompiers, des compartimentages etc. Cela ne peut cependant se faire qu’en mettant dans la balance les enjeux d’exploitation et les programmes d’investissements. » Face à tous ces dispositifs, le risk manager d’Indigo estime que « le marché devra évoluer vers un accompagnement concret et efficient sur ces nouveaux risques ». Selon lui en effet, « les assureurs participent eux-mêmes au développement de ces mobilités à travers différents investissements. Il serait donc opportun qu’il y ait une conscience accrue de l’ensemble de la chaîne de valeur. À ce titre, la prévention des risques se doit d’être appréhendée par tous lesmaillons, des investisseurs jusqu’au client final en passant par les fournisseurs de batteries, les installateursdebornesélectriques, lesexploitants, les constructeurs automobiles et les propriétaires des véhicules électriques ». Thomas Bertolini plaide également pour collaboration interne étroite entre le risk management, la direction juridique, technique et financière afin « d’anticiper les projets et mettre en place des mécanismes de prévention appropriés en identifiant le meilleur équilibre entre les exigences légales, les besoins des clients, les préconisations des courtiers et assureurs et les projets des entités publiques ». La boussole du risque juridique Le deuxième axe de travail chez Indigo porte sur la « prévention juridique » que Thomas Bertolini juge « indispensable». Autrement dit, « La prévention des risques se doit d’être appréhendée par tous les maillons, des investisseurs jusqu’au client final. » Thomas Bertolini, Indigo. Chez Indigo, les bornes de recharge électrique sont cantonnées à un seul étage.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTkzNjg=