ATOUT RISK MANAGER N°33

ATOUT RISK MANAGER N°33 I ÉTÉ 2022 20 Dossier - Diversité des métiers : la réalité des risk managers Baromètre Amrae 2022 des métiers du risk management Diversité des métiers : la réalité des risk managers Rebaptisé Baromètre desmétiers du risk management afin demieux refléter la diversité des activités des gestionnaires de risque, l’édition 2022 du traditionnel BaromètreAmrae vient d'être publié. Ilmet en lumière le quotidien des riskmanagers riche et multiple. Analyse détaillée avec des experts de la gestion du risque. Depuis la création de ce Baromètre il y a 12 ans, les métiers du risk management ont beaucoup évolué : le terme « risk manager » englobe désormais plusieurs réalités d’une même fonction, parfois difficiles à appréhender. Coconstruit avec des spécialistes des ressources humaines et des risk managers, le nouveau format présenté dans cette 7e édition vise à faciliter la reconnaissance des différents métiers de la filière risk management. Un univers, cinq métiers « Comme tous les deux ans, ce baromètre constitue une prise de température de notre métier. Cette année, nous avons voulu montrer en préambule la diversité des activités que recouvre le riskmanagement, parfoisméconnue » commence Thibault Bulabois, pi lote du Baromètre 2022 et responsable risques & contrôles du groupe FDJ. Présenté sous forme de constellation, l’univers du risk management s’articule autour de deux étoiles principales que sont l’ERM et l’assurance/prévention. Représentant 35% des adhérents de l’Amrae, le responsable ERMest en quelque sorte le chef d’orchestre de la gestion des risques. Il a une vision globale et établit la cartographie des risques majeurs pour éclairer la direction générale sur les événements susceptibles de faire obstacle à l’atteinte des objectifs de l’entreprise et leurs enjeux stratégiques et opérationnels. « Il doit faire preuve d’une forte autonomie, d’unegrande rigueur et d’indéniables capacités d’animation et de communication. Bien organisé, il doit aussi être capable de faire face à des situations de stress », précise Vanessa Dalas, spécialiste recrutement de dirigeants et de talents chez Progress Associés, qui a contribué au Baromètre. De son côté, le responsable assurances et prévention pilote les plans d’action de prévention des risques et propose des solutions de financement, en arbitrant entre le transfert des risques assurables au marché et l’autoassurance notamment via des captives. « C’est unexcellent négociateur et unbon communicant, pragmatique et apporteur de solutions. Ses capacités relationnelles, son sens de l’écoute et sa force de conviction lui permettent d’interagir auprès d’interlocuteurs variés en interne et en externe », confirme Vanessa Dalas, rappelant que 55% des adhérents de l’Amrae se reconnaissent dans cette activité. « De solides compétences techniques et une appétence pour l’innovation sont également nécessaires afin de semaintenir à la pointe des avancées en termes de prévention et d’expertise sinistres notamment (drones, téléexpertise…) », complète Hélène Dubillot, directrice du pôle scientifique de l’Amrae. Autour de ces deux étoiles principales gravitent trois planètes importantes que sont la gestion de crises et continuité, le contrôle interne «Il faut 2 à 3 ans à un jeune risk manager pour être pleinement opérationnel, quelle que soit la qualité de sa formation et de son bagage technique. Mon message aux organisations : préparez la suite ! » Thibault Bulabois, pilote du Baromètre 2022 et responsable risques & contrôles du groupe FDJ.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTkzNjg=