ATOUT RISK MANAGER N°33

ATOUT RISK MANAGER N°33 I ÉTÉ 2022 76 2021 et la décrue est amorcée », s’est réjoui Cyrille Brand. « Les assureurs ont achevé la politique de remise à niveau de leur portefeuille et veulent désormais faire des affaires, stimulés par l’arrivée de nouveaux entrants (VHV, Everest…). Avec cet appétit nouveau, les LTA (Long Term Agreements) réapparaissent. Et on a même vu les premières baisses de primes depuis 3 ans lors des renouvellements du 1er juin ». Ce constat positif reste néanmoins fragile compte tenu de la crise ukrainienne, de l’inflation montante et d’une possible récession aux États-Unis. « Continuez de travailler sur vos critères ESG et sur l’analyse de vos données pour présenter au mieux vos risques et obtenir le meilleur coût total du risque! ». Un conseil que valide Marie Fayet à l’aune des faits marquants de l’année. « L’économie mondiale de manière générale, et le secteur de la réassurance en particulier, ont été affectés par un ensemble d’événements exceptionnels. Plusieurs évolutions encourageantes peuvent néanmoins être relevées, en premier lieu la dynamique positive du marché en P & C ». Scor a ainsi enregistré au premier trimestre 2022 une croissance de 9,7% des primes brutes émises, avec une progression plus marquée en assurance de spécialités (+ 28,7%). « Le pilotage des renouvellements au 1er janvier et au 1er avril a permis une réduction des expositions aux lignes sensibles à la volatilité d’origine climatique, conformément à nos ambitions. Enfin, la remontée récente des taux d’intérêt devrait avoir un impact positif sur le rendement des actifs réinvestis ». Marie Fayet s’est montrée néanmoins inquiète, compte tenu de l'inflation du coût des sinistres, omniprésente et sans frontière géographique : « La stratégie de souscription, les besoins en capitaux, la constitution de réserves, la planification des activités et les prévisions de rentabilité sont tous concernés. Intégrez bien l’inflation dans l’évaluation de vos valeurs et de vos pertes d’exploitation! ». La RC, mais pas uniquement L’objectif de la commission Responsabilités (au pluriel), présidée par Zaïella Aissaoui, administratrice de l’Amrae et directeur des risques et des assurances de Bouygues Construction, n’a pas changé : être un lieu d’échanges et d’approfondissement des connaissances, à raison d’une réunion tous les deux mois. Evolution du marché, impacts de l’actualité, veille juridique… Chaque réunion est l’occasion d’inviter un intervenant (avocat, assureur, expert, courtier) autour d’un sujet pointu. Au programme par exemple de cette année : la responsabilité des dirigeants à l’épreuve de la crise sanitaire, la validité et la portée de la clause d’exclusion, mais aussi la traditionnelle revue de la jurisprudence. Parmi les sujets à venir, la réforme de la RC, les enjeux du risque climatique, cyber : police dommages ou RC? L’oreille de la Direction générale du Trésor pour la commission cyber La parole a ensuite été donnée à Philippe Cotelle (Airbus Defence & Space), président de la Commission Cyber et administrateur de l’Amrae, accompagné de François Beaume (Sonepar), vice-président de l’Amrae. D’entrée, il a rappelé que l’Association a été invitée à participer au comité de pilotage du groupe de travail cyber mené par la Direction générale du Trésor depuis huit mois, aux côtés de France Assureurs, de l’ACPR et de l’Anssi. « Il s’agit d’une vraie reconnaissance pour l’Amrae, en tant que partie prenante crédible et fiable sur le sujet de l’assurance cyber » s’est félicité Philippe Cotelle avant de compléter : « Nous avons voulu montrer que les efforts des entreprises sur l’identification, l’analyse et la prévention du risque cyber doivent être mieux valorisés par les assureurs. Notre démarche volontairement proactive et collégiale a réuni le Cesin, l’Anssi, l’Acyma et la DFCG. Face aux conditions imposées par les assureurs, aux contraintes des questionnaires et des agences de notation, nous avons proposé une alternative consistant à identifier les points clés d’un «permis cyber » en 10 ou 15 points, adapté à la taille de l’entreprise, permettant de garantir un certain niveau de maturité cyber ». Une Actualités de l’Amrae - Journée scientifique «Le panorama SIGR sort cette année dans un format inédit : une plateforme web d’analyse dynamique des acteurs permettant de créer ses propres analyses par secteur, taille d’entreprise et module.» François Beaume, Sonepar administrateur et viceprésident de la commission cyber de l’Amrae. «Il s’agit d’une vraie reconnaissance pour l’Amrae, en tant que partie prenante crédible et fiable sur le sujet de l’assurance cyber. » Philippe Cotelle Airbus Defence & Space, administrateur et président de la commission cyber de l’Amrae.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTkzNjg=