ATOUT RISK MANAGER N°33

ATOUT RISK MANAGER N°33 I ÉTÉ 2022 58 Veille et position La fraude au président ? On ne vous y prendra pas (plus !). Des années que vous êtes informés et entraînés contre le risque d'un virement frauduleux soi-disant requis par unmembre de la direction générale, un vendredi soir, pour une opération « extrêmement urgente ». Pourtant, selon le dernier Baromètre Euler Hermes / Dfcg, la fraude au président est encore à la première place du «Top 5» des tentatives de fraudes en entreprise, devant la fraude au faux fournisseur, les autres usurpations d'identités. Éric Vernier, directeur de l'Iscid-Co et spécialiste du blanchiment et des paradis fiscaux, est formel : « Alors que la fraude au président s'était un peu tassée autour des années 2015-2016, nous assistons aujourd'hui à une véritable recrudescence. Se croyant préparées, les entreprises font actuellement montre d'une surconfiance qui conduit à une baisse de vigilance et donc à un risque accru». Un risque d'autant plus important que les fraudeurs, eux, déploient une imagination sans limite et d'une expertise toujours plus grande. La preuve avec deux exemples récents livrés par Éric Vernier, mi-avril, lors de la présentation d'un livre blanc publié par le spécialiste de la sécurité Deveryware1. Ainsi, la dirigeante d'une ETI française l'a échappé belle : en voyage d'affaires aux États-Unis, elle a évité de peu un important transfert d'argent requis par un homme qui était parvenu pendant plus de trois jours à se faire passer pour son frère, au cours d'une longue série de conversations téléphoniques : voix, tics de langage, intonation et anecdotes, tout était réussi ! Le directeur financier d'une belle entreprise familiale a eu moins de chance : il a envoyé quelque 100 000 euros pour régler les luxueuses vacances de la doyenne de famille actionnaire, une vénérable vieille dame qui - soi-disant - risquait la prison pour un problème de carte de paiement. « Les attaques sont persistantes et profondes et les scénarios sont de plus en plus élaborés. Les fraudeurs vont très loin dans la connaissance de l'entreprise, de ses réseaux, des employés comme des dirigeants. Ils ont des talents d'imitation et disposent de moyens technologiques permettant de simuler adresses mails, numéros de téléphone, etc. », détaille Éric Vernier. Forte croissance Cyber, fraude interne ou externe, ingénierie sociale, fraude à la carte de paiement, ou encore fraude fiscale ou à la TVA, la fraude est désormais universelle et revêt mille visages. En outre, les tentatives de fraude se sont multipliées à la faveur de la pandémie et des confinements. « La fraude n'a jamais été en aussi bonne santé. Une entreprise sur quatre en a été victime en 2021 et 13% des entreprises ont subi au moins 15 tentatives. De son côté, l'ACPR a noté une progression de 300% des entités Par Cécile Desjardins La fraude : un sujet plus que jamais d'actualité Un livre blanc récent fait le point sur les techniques utilisées et les moyens les plus pertinents pour se prémunir contre toutes les formes de fraudes. «Les fraudeurs vont très loin dans la connaissance de l'entreprise, de ses réseaux, des employés comme des dirigeants. » Éric Vernier, directeur de l'Iscid-Co. «Il faut associer la technologie et le savoir-faire. Mais aussi intégrer des réflexes de prévention : sensibiliser les équipes, se former et acquérir de bonnes habitudes... » Xavier Houillon, directeur Fraude et Financial Crime de Deveryware.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTkzNjg=